Les Éditions de la FrancophonieLes Éditions de la Francophonie

Best Sellers
On ne revient jamais de Compostelle! - Rhéal Sabourin
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

On ne revient jamais de Compostelle!

Auteur :
Rhéal Sabourin
Date de publication :
01-10-12
Format :
6 x 9
Nombre de page :
316
ISBN :
978-2-89627-314-0
Prix :
24.95 $ (CAN)

Les Éditions de la francophonie

Résumé
Natif de Sturgeon Falls, en Ontario, Rhéal Sabourin a fait ses études secondaires à l'Académie De-La-Salle à Ottawa puis ses études postsecondaires à l'Université d'Ottawa. Il a consacré sa vie professionnelle auprès de la jeunesse franco-ontarienne en tant qu'enseignant et directeur d'école pendant plus de 34 années. Membre de l'Institut canadien-français d'Ottawa et fondateur d'un Cercle de lecture, il organise chaque année depuis 2005 des rencontres mensuelles d'auteurs de la région. Il est membre de l'association Du Québec à Compostelle depuis 2005. En septembre 2006, il entreprend le mythique Chemin de Compostelle, de Saint-Jean- Pied-de-Port à Saint-Jacques-de-Compostelle. ’

« Est-ce à dire que tout ce que je viens de vivre n'est qu'un rêve, un long rêve commencé le 30 août, en sommeillant dans l'avion et dont je me réveille maintenant quelque 40 jours plus tard ? Est-ce à dire que l'expérience, l'amitié, la fraternité, l'e˜ffort, la prière, la sueur, la fatigue, l'entraide, le soleil écrasant du midi, la lune endormie du matin, le ciel étoilé de la nuit, la pluie, les longues montées, les descentes di™fficiles, les peurs, les sentiers rocailleux, la solitude... que tout cela ne serait qu'une illusion ? Et la Croix de fer, El Cebreiro, Najera, Azofra, Eunate... et les vaches et les taureaux, et les chiens et les moutons... et les repas du pèlerin et le vin, et les fontaines d'Irache... tout cela ne serait pas réel ? Pourquoi douter de tout cela ? Comment l'oublier ? »


Le livre vedette
Les droits linguistiques au Nouveau-Brunswick
Les Éditions de la Francophonie
Tous droits révervés © Les Éditions de la Francophonie - Développé par Digitus Communications