Oser – L’audacieux parcours de Diane de Caraquet à l’Arctique (ePUB)

Auteur : Diane Gionet-Haché, Michèle Morel
Date de publication : 20210909
Nombre de pages : 280
ISBN : 9782896277018
Prix : 23.99

Acheter

Description

« … j’avais réfléchi à la possibilité de rencontrer des ours ; en fait, j’avais peur d’en rencontrer ! (…) Sans fusil, avec une petite hache et un couteau comme seule défense en cas d’attaque, j’avais été sauvée par mon sang-froid. C’était un éloquent rappel de l’importance de maîtriser ma peur. Si j’avais cédé à la panique, si j’avais utilisé mon bear spray, que serait devenue mon histoire ? (…) J’avais eu la chance de vivre une première rencontre mémorable et d’être encore en vie pour la raconter. »

À l’aube de la cinquantaine, Diane a pris la route avec mari, enfants et ménage. Direction Yellowknife, laissant dans le rétroviseur sa terre natale pour une nouvelle vie, dans un Nord où se camouflaient ses rêves les plus fous ! En toute simplicité, cette femme d’exception vous invite dans son univers sans peurs et sans limites, guidée par les femmes qui avant elle ont osé suivre leur voie.

Découvrez son parcours hors du commun… Pagayer le fleuve Mackenzie et le mythique passage du Nord-Ouest en solo ? Travailler dans une mine de diamant ? Conduire sur la dangereuse route de glace ? Recueillir près d’un demi-million de dollars pour un refuge de femmes autochtones ? Rien ne l’arrête ! Pour Diane, même après 50 ans, il n’est jamais trop tard pour oser suivre ses idées les plus folles, car elle est convaincue qu’impossible n’est qu’une opinion… Et qui sait ce qu’une simple lecture pourrait réveiller en vous…

Originaire de Caraquet au Nouveau-Brunswick, Diane Gionet-Haché a fondé la fromagerie Les Blancs d’Arcadie tout en élevant ses quatre enfants. En quittant sa terre natale, elle s’est enflammée pour oser de nouvelles carrières encore peu prisées par les femmes. De là, la rencontre avec sa vraie nature d’aventurière et ses racines autochtones, en défiant les rigueurs de l’Arctique en kayak. Aujourd’hui retraitée de la mine de Diavik, elle a renoué avec son âme d’entrepreneure pour innover de nouveau afin de financer le refuge pour femmes de Yellowknife. Une inspiration bien vivante et enjouée !